Autisme et langage: comment développer l’imitation vocale

23 août 2014 dans Méthodes d'apprentissage, Vie quotidienne - 2 commentaires

Post image for Autisme et langage: comment développer l’imitation vocale

L’Echo ou l’imitation vocale, est une unité fonctionnelle du langage capitale, qui favorise un échange affectif et une attention pour son interlocuteur. Elle soutient l’acquisition de certaines compétences du langage. l’échoïque est la capacité à répéter des sons, des mots, des phrases.

Développer l’écho, implique différentes étapes,

en lien avec la motivation de l’enfant (voir renforçateurs).

  • 1er étape: répéter des lettres/ ou des sons :

les voyelles faciles : a, o, i, é puis
les consonnes faciles : m, p, t, b, d, puis
les sons plus difficiles : f, s, j, r, l puis
les groupes consonantiques : tr, fr, etc….
Lorsque vous travaillez les lettres ou les sons, il convient de toujours lier la lettre ou le son avec un objet présent ex : B comme « Bulle » l’apprentissage en sera plus performant.

  • 2em étape : répéter des syllabes : ex : ta, ti, to, té / ma, mi, mo, mé etc…
  • 3em étape : répéter des enchaînements de syllabes homogènes: ex papa, bébé, mémé etc… puis des enchaînements de syllabes hétérogènes : ex gâteau, papi, tatie etc…
  • 4em étape : Une fois les trois premières étapes acquises, répéter des mots .
  • 5em étape : Répéter des phrases

Procédure pour ces 5 étapes:

  1. Utiliser un objet ou une activité renforçante par l’enfant.
  2. Dire le nom de la lettre, la syllabe, le mot ou la phrase trois fois avec des intervalles d’une seconde à chaque fois.
  3. Si l’enfant imite la lettre, la syllabe, le mot ou la phrase, ou procure des efforts prononcés pour imiter la lettre,  la syllabe, le mot ou la phrase, il convient de lui faire accéder immédiatement à l’objet ou l’activité qu’il affectionne et/ou de le féliciter.
  4. Si l’enfant n’imite pas la lettre,  la syllabe, le mot ou la phrase demandée, il aura un accès très limité à l’objet ou l’activité qu’il affectionne.

Exemple 1:

  • faire des bulles est une activité très appréciée de Paul 5 ans atteint d’autisme. Paul produit des sons stéréotypée, mais ne sais pas les imiter, il est capable de demander des objets qu’il affectionne, par des signes.
  • Son interlocuteur lui présente le flacon de bulle. Paul montre son intérêt pour ce flacon de bulle en tendant son bras vers le flacon.
  • L’interlocuteur répète trois fois le son « be, comme bulle » avec une seconde de silence entre chaque mot : « be, comme bulle » 1 seconde « be, comme bulle » 1 seconde « be, comme bulle »
  • Paul répète le son « be » ou produit un effort important pour prononcer le son « be » sont interlocuteur produit beaucoup de bulles pour Paul et/ou le félicite.
  • Paul n’imite pas le son « be » et produit peu d’effort après la procédure, son interlocuteur ne lui fait qu’une ou deux bulles.

Exemple 2 :
Marie aime beaucoup regarder les bulles de savon, elle utilise des signes et un certains nombre de mot, liés à ses intérêts, pour communiquer.
L’interlocuteur répète trois fois le mot « bulle » avec une seconde de silence entre chaque mot : «  bulle » 1 seconde « bulle » 1 seconde «  bulle »
Si Marie répète le mot « bulle » ou produit un effort important pour prononcer le mot « bulle » sont interlocuteur produira beaucoup de bulles et/ou la félicitera.
Si Marie n’imite pas le mot « bulle » et produit peu d’effort après la procédure, son interlocuteur ne lui fera qu’une ou deux bulles.

Conclusion :

  • Assurez vous que l‘enfant est capable de parler : écartez le problème médical
  • Adapter votre apprentissage aux capacités de l’enfant
  • Soyez attentif au degrés d’effort fourni : un simple « B » pour un enfant non verbal ne doit pas passer inaperçu et doit être renforcé de façon +++, alors qu’un simple « B » pour un enfant verbal doit être renforcé faiblement.
  • Aidez l’enfant à muscler sa bouche, pour améliorer sa force et son contrôle grâce à de petits exercices : boire avec une paille, boire à la bouteille, faire des bulles, travailler sur les praxies bucco faciales…

  • Une fois que l’imitation (l’écho) est immédiate et régulière au travers de plusieurs objets, il convient de supprimer la guidance échoïque pour renforcer la demande. L’interlocuteur utilisera la question « Qu’est ce que tu veux ? », la réponse attendue est « be », « bulle » ou « je veux les bulles », l’utilisation de guidance est possible puis estompée au fur et à mesure de l’apprentissage. De la même manière que ci dessus l’accès à l’activité « bulle » est dosée selon l’implication de l’enfant.

Les unités fonctionnelles du langage en image….
Comment enseigner les autres unités fonctionnelles du langage ? :
MAND = Demander
TACT = Nommer
IMITATION =  Copier des mouvements moteur
RECEPTIF = Montrer
ECHO = Répéter
TEXTUEL ET TRANSCRIPTION = Lire et/ou écrire
INTRAVERBAL = Parler de l’objet en son absence

Si vous avez aimé l'article, partagez-le !

{ 2 commentaires… les lire ci-dessous ouen ajouter un }

nofi 15 septembre 2016 à 6 h 19 min

Je suis mere d’un enfant autiste, ceci m’est utile

Répondre

mohamed maaloum 14 décembre 2016 à 14 h 02 min

je suis père d’un enfant autiste, je trouve que c’est utile et très important pour orienter les parents. merci

Répondre

Postez un commentaire !

Chercher parmis tous les articles :