Dépistage

13 janvier 2014 dans Qu'est ce que l'autisme ? - 0 commentaire

Post image for Dépistage

Le rôle majeur des parents

C’est dans la famille et notament grâce à la vigilance des parents que peuvent être détecter certains comportements, signe de l’autisme. En effet, les parents jouent un rôle fondamental  dans l’information aux professionnels car se sont eux qui connaissent le mieux leurs enfants et sont souvent les premiers à se rendre compte de la présence de comportement inhabituel, dans les deux première année de vie de leur enfant. Ils sont donc les premier à pouvoir alerter les professionels de santé.

Le premier symptôme observé par les parents est le retard dans le développement du langage, vient ensuite, l’observation de réponse sociale anormale ou inapropriée et en troisième position des problèmes d’ordre médical ou de retard psycho-moteur.

 

 Les professionnels de santé dit «de premiere ligne»

Il s’agit de votre médecin généraliste, de votre pédiatre, du médecin de PMI et du médecin scolaire. Ce sont les premiers professionnels de santé qui pourront aider les parents et les diriger le cas échéant vers d’autres spécialistes.  La Haute Autorité de Santé (HAS), rappelle à ces professionnels que le diagnostic peut être établi dès l’âge de 2 ans et « repose sur un faisceau d’arguments cliniques recueillis dans des situations variées par différents professionnels ». Elle leur donne ses recommandations sur le dépistage de l’autisme, et leur demande tout particulièrement d’être vigilant sur les signes d’alerte suivants:

Les parents jouent un rôle primordial

  • Inquiétudes des parents évoquant une difficulté développementale de leur enfant (elles sont fortement corrélées à une anomalie effective du développement). L’HAS incite les praticiens à utiliser comme base, l’interrogatoire des parents, afin de recueillir des éléments sur la réactivité sociale de l’enfant et un examen de l’enfant permettant de l’observer et de le solliciter sur un temps suffisant dans l’interaction avec son environnement.
  • Chez un enfant avant 3 ans :

– Passivité
– Niveau faible de réactivité/anticipation aux stimuli sociaux (ex. : ne se retourne pas à l’appel par son prénom ; manque d’intérêt pour autrui, préfère les activités solitaires)
– Difficultés dans l’accrochage visuel
– Difficultés dans l’attention conjointe (attention partagée par 2 partenaires sur un objet tiers) et l’imitation
– Retard ou perturbations dans le développement du langage
– Absence de pointage
– Absence de comportement de désignation des objets à autrui
– Absence d’initiation de jeux simples ou ne participe pas à des jeux sociaux imitatifs
– Absence de jeu de faire semblant
– Intérêts inhabituels et activités répétitives avec les objets.

Intérêts inhabituels et activité répétitive avec les objets

  • Quel que soit l’âge, une régression dans le développement du langage et/ou des relations sociales doit faire l’objet d’une surveillance systématique au cours des trois premières années, dans le cadre des examens de santé au même titre que les autres aspects du développement »
  • Des antécédents d’autisme dans la fratrie en raison du risque élevé de récurrence.
  • Quelques signes ont une valeur d’alerte très importante chez l’enfant de moins de 3 ans et doivent conduire à demander rapidement l’avis de spécialistes:

Absence de babillage, de pointage ou d’autres gestes sociaux à 12 mois ;
Absence de mots à 18 mois ;
Absence d’association de mots (non en imitation immédiate) à 24 mois ;
Perte de langage ou de compétences sociales quel que soit l’âge.

Si l’un ou plusieurs de ses signes sont particulièrement marqués, la famille doit être orientée vers des professionnels, formés et entraînée à l’examen du développement de l’enfant, notamment dans ses aspects psychopathologiques et ayant une bonne connaissance de ce qui peut être proposé aux parents en termes de soins, d’éducation, de pédagogie et d’accompagnement de l’enfant.

Le professionnel de santé de « première ligne »  ne peut annoncer un diagnostic avant les résultats de l’évaluation pluridisciplinaire, c’est pourquoi  chez un enfant de moins de 2 ans ou en cas de doute diagnostique  il utilisera plutôt la notion de « trouble du développement » dont la nature est à préciser.

Lire l’ensemble des recommandations de la HAS…

 

Professionnel de santé formé à l’autisme

Le dépistage précoce permet:

  • La pose d’un diagnostique avant trois ans.
  • L’orientation de l’enfant et sa famille vers un médecin ou une équipe pluridisciplinaire formés et entraînés à établir un diagnostique qui confirmera la présence d’autisme, et évaluera son degré de sévérité ainsi que le profil de l’enfant.
  • La mise en place d’une intervention ciblée permettant d’atténuer les symptômes de l’autisme
  • Favorise le développement de l’enfant et améliore la qualité de vie de la famille.
  • Prépare la famille et favorise les conditions d’accueil de l’enfant et de sa famille auprès de l’équipe de spécialistes.

 

Un outil d’aide au dépistage: le M CHAT

Le M-Chat est un outil de dépistage de l’autisme, il consiste à remplir les 23 questions ci dessous, en fonction du comportement habituel de votre enfant, et à comparer les réponses avec celles de la grille de cotation fourni. Si le comportement se manifeste de façon irrégulière (par exemple si vous ne l’avez vu qu’une seule fois ou deux), ignorez-le dans vos réponses.

 

1 Votre enfant aime t-il être balancé sur vos genoux? OUI/ NON
2 Votre enfant s’intéresse t-il à d’autres enfants? OUI/ NON
3 Votre enfant aime t-il monter sur des meubles ou des escaliers? OUI/ NON
4 Votre enfant aime t-il jouer aux jeux de cache-cache ou ‘coucou me voilà’? OUI/ NON
5 Votre enfant joue t-il a des jeux de faire semblant, par exemple, fait-il Oui Nonsemblant de parler au téléphone ou joue t-il avec des peluches ou despoupées ou à d’autres jeux? OUI/ NON
6 Votre enfant utilise t-il son index pour pointer en demandant quelque chose? OUI/ NON
7 Votre enfant utilise t-il son index en pointant pour vous montrer des choses qui l’intéressent? OUI/ NON
8 Votre enfant joue t-il correctement avec de petits jouets (des voitures, des cubes) sans les porter à la bouche, tripoter ou les faire tomber? OUI/ NON
9 Votre enfant amène t-il de objets pour vous les montrer? OUI/ NON
10 Votre enfant regarde t-il dans vos yeux plus d’une seconde ou deux? OUI/ NON
11 Arrive t-il que votre enfant semble excessivement sensible à des bruits? (jusqu’à se boucher les oreilles) OUI/ NON
12 Votre enfant vous sourit-il en réponse à votre sourire? OUI/ NON
13 Votre enfant vous imite t-il? (par exemple, si vous faites une grimace, le ferait-il en imitation?) OUI/ NON
14 Votre enfant répond-il à son nom quand vous l’appelez? OUI/ NON
15 Si vous pointez vers un jouet de l’autre côté de la pièce, votre enfant suivra t-il des yeux? OUI/ NON
16 Votre enfant marche t-il sans aide? OUI/ NON
17 Votre enfant regarde t-il des objets que vous regardez? OUI/ NON
18 Votre enfant fait-il des gestes inhabituels avec ses mains près du visage? OUI/ NON
19 Votre enfant essaie t-il d’attirer votre attention vers son activité? OUI/ NON
20 Vous êtes vous demandé si votre enfant était sourd? OUI/ NON
21 Votre enfant comprend-il ce que les gens disent? OUI/ NON
22 Arrive t-il que votre enfant regarde dans le vide ou qu’il se promène sans but? OUI/ NON
23 Votre enfant regarde t-il votre visage pour vérifier votre réaction quand il est face à une situation inhabituelle? OUI/ NON

1999 Robins, D., Fein, D., Barton, M., & Green, J. (2001). The Modified Checklist for Autism on Toddlers: An initial study investigating the early detection of autism and pervasive developmental disorders. Journal of Autism and Developmental Disorders, 31(2), 131-144.

M-CHAT : Manuel de cotation

Il faut suspecter un diagnostic d’autisme quand l’enfant n’obtient pas les mêmes réponses que sur la grille de cotation à soit deux des items considérés comme critiques, soit quand il n’obtient pas les mêmes réponses à trois items. Les réponses oui/non sont traduites en réponses normale/à risque autistique.
Les réponses à risque autistique sont présentées ci dessous, les réponses en GRAS MAJUSCULES sont les réponses critiques.
Il n’est pas dit que tous les enfants à risque autistique à ce questionnaire auront un diagnostic d’autisme. Cependant, ces enfants devraient avoir une évaluation plus approfondie par des spécialistes.

Question 1 NON Question 7 NON Question 13 NON Question 19 NON
Question 2 NON Question 8 NON Question 14 NON Question 20 OUI
Question 3 NON Question 9 NON Question 15 NON Question 21 NON
Question 4 NON Question 10 NON Question 16 NON Question 22 OUI
Question 5 NON Question 11 NON Question 17 NON Question 23 NON
Question 6 NON Question 12 NON Question 18 OUI

 

La recherche progresse en terme de dépistage

Des chercheurs américains de l’Autism Center of Excellence affirment avoir trouvé le moyen, grâce à une prise de sang de dépister l’autisme et cela dès un an. Cette piste doit être cependant confirmée par de nouveaux tests et pourrait avoir de réelles conséquences sur la prise en charge anticipée des jeunes malades et de leur famille. En savoir plus…

En savoir plus sur le dépistage de l’autisme avec quelques textes de référence sur le sujet:

Accéder aux recommandations de l’HAS sur le dépistage de l’autisme… 

Accéder à l’avis du gouvernement sur le dépistage des enfants dès 18 mois…

Si vous avez aimé l'article, partagez-le !

{ 0 commentaires… En ajouter un maintenant }

Postez un commentaire !

Chercher parmis tous les articles :