II La mise en place d’un programme sur la propreté

18 avril 2014 dans Non classé, Sociabilisation, Vie quotidienne - 12 commentaires

Post image for II La mise en place d’un programme sur la propreté

Dans cette deuxième partie et maintenant que vos observations vous ont bien éclairées sur le comportement de votre enfant vis à vis de la propreté, nous pouvons désormais établir un programme adapté à son rythme.

Etablir un programme

Mettre en place un planning régulier pour le  » pipi  » comme pour le  » caca » est la première étape vers l’indépendance. 
Ainsi votre planning devra prendre en compte :

  • des horaires à intervalles réguliers
  • Le type de renforçateurs à utiliser
  • Les procédures en cas d’ « accident »
  • l’allongement des intervalles
  • le développement de la demande d’aller aux toilettes

a) Les horaires

  • Emmener votre enfant régulièrement aux toilettes,
  • Respectez des horaires fixes à intervalles précis.
  • Basez vous le plus souvent sur le rythme de votre enfant : Par exemple, si vous enfant est capable de se retenir de faire pipi au moins une heure, fixez vous comme départ un intervalle d’une heure entre chaque passages aux toilettes. Si votre enfant fait « caca » 15mn après le repas, un passage aux toilettes à ce moment là est essentiel. Là encore votre période d’observation vous donnera ces indications.

Attention: Les moments clé de la journée comme le repas, la sieste, le levé etc… doivent également être en adéquation avec votre planning. Ainsi un passage au toilettes au levé, avant la sieste, après manger etc… et une routine à ne pas négliger.

b) Les renforçateurs

  • Lorsque votre enfants, comprends et réalise (ou tente de réaliser) la consigne conformément à son planning de propreté, il est important de le féliciter par un bravo ou de le laisser accéder à quelques chose qu’il apprécie tout particulièrement.
  • De façon régulière (tous les ¼ d’heure, toutes les ½ heure) faites constatez à votre enfant qu’il n’a pas fait « pipi » ou « caca » dans sa couche ou ses vêtements et de la même manière félicitez le par un bravo ou en le laisser accéder à quelques chose qu’il apprécie tout particulièrement.

En savoir plus sur les renforçateurs…

c) Procédure en cas d’accident

  • Rester neutre et calme
  • Le faire aider au nettoyage en restant neutre (neutre + peu d’attention, peu d’interaction et peu de contact)

Attention, certains enfants apprécie le fait de nettoyer, dans ce cas ne le faites pas participer au nettoyage, cela aurait un effet inverse et encouragait les « accidents ».

  • Protocole du docteur Richard Foxx, à suivre, si vous assistez à « l’accident »

Lui montrer l’endroit ou il aurait du faire « pipi » ou « caca » en suivant le protocole  suivant : votre enfant fait pipi dans la cuisine par exemple.

  • dites lui : « c’est interdit de faire pipi dans la cuisine »,
  • dirigez vous vers les toilettes et
  • dites lui « tu fait pipi dans les toilettes ».
  • Baissez son pantalon, le faire asseoir sur les toilettes,
  • relevez le de suite, remontez culotte et pantalon et
  • retournez dans la cuisine.

Recommencer ce protocole 5 fois (en tout) et nettoyer et changez votre enfant au terme du protocole.
Si entre temps votre enfant fait « pipi » ou « caca » aux toilettes, arrêtez le protocole mais ne le renforcez pas, et surtout restez neutre.

Attention : certains enfants peuvent utiliser le fait de faire « pipi » ou « caca » sur eux comme moyen d’attirer votre attention pour maîtriser votre présence au prêt d’eux.
Une bonne analyse du comportement en amont durant votre période d’observation vous aidera à déterminer cela.
Si c’est le cas, n’intervenez pas immédiatement, laissez un laps de temps de quelques minutes sans attention, rapprochez vous de votre enfant tout en vaquant à vos occupations. Une fois prés de lui constater de façon neutre l’accident : « tu as fais « pipi » ou « caca » et utilisez le protocole du Docteur Richard Foxx expliqué ci dessus. Votre comportement neutre ne doit pas faillir, faites attention à votre visage, vos gestes, votre discourt tout cela doit rester inexpressif.

d) Allongement des intervalles

  • Lorsque vous observerez moins d’un accident par jour, vous pourrez augmenter la durée entre deux passages aux toilettes.
  • Conservez cependant les passages essentiels à son rythme (par ex, si le rythme de votre enfant vous montre qu’il fait « caca » ou « pipi » une heure après le déjeuner, conservez ce passage) et rallongez les passages intermédiaires (par ex votre programme initiale mentionnait un passage aux toilettes pour faire « pipi » et/ou « caca » à 8h, 8h 30 puis 9h…, allongez l’intervalle en emmenant votre enfant à 8h, 8h35 puis 9h05…et cela sur au moins une semaine, 10 jours. Si durant cette nouvelle période vous observez moins d’un accident par jour,  continuez à augmenter les intervalles.
  • Si au contraire vous observez plus d’un accident par jour, c’est que vos intervalles sont trop important, réduisez les.

e) Développer la demande pour aller aux toilettes

A ce stade votre enfant doit être capable de :

  • Suivre le rythme de son programme de propreté
  • Si la propreté le motive, pouvoir adresser au moins 10 demandes différentes
  • Si la propreté ne le motive pas, pouvoir adresser au moins 25 demandes différentes
  • Etre autonome dans l’habillage tout du moins pour baisser pantalon, culotte et/ou couche

Laissez à votre enfant la possibilité de montrer son envie d’aller au toilettes, (par exemple attendez qu’il dandine)
Dites lui: « Qu’est ce que tu veux » attendez 5 secondes environ dites lui « aller aux toilettes » ou montrez lui le picto « aller aux toilette » « faire pipi ou caca » ou faites lui le signe.
Félicitez le immédiatement lorsqu’il amorce la réponse ou répond complètement à la question par: « Bravo tu veux aller aux toilettes »
Accompagnez le aux toilettes
Après avoir fait « pipi » ou « caca » félicitez le par un SUPER bravo ou en le laisser accéder à quelques chose qu’il apprécie tout particulièrement.

Pour vous aidez dans votre programme, nous vous proposons l’outil suivant qui vous permettra de quantifier les réussites, réguler vos intervalles …:

IV Pairing avec le lieu :

Le pairing avec les lieux consiste à mettre en place dans un lieu choisi (dans notre cas  les toilettes) un environnement favorable à l’apprentissage pour Créer un lien positif entre quelque chose de plaisant et ce lieu à fin de faire accepter ce lieu à votre enfant.

  • Décorer les toilettes de manière agréable et plaisante aux yeux de votre enfant
  • Intégrer ses jouets, ses livres etc…
  • Utilisez les toilettes autrement : comme lieu de cachette, de coin lecture…
  • Faites toujours des toilettes un lieu de récompense ou de félicitation : « Bravo »
  • Quand vous utilisez vous même les toilettes, laissez la porte ouverte et accentuez votre joie (rire, chant, jeux…) de façon à attirer l’attention de votre enfant.

V Faire accepter à votre enfant de s’asseoir sur les toilettes :

Faire accepter à votre enfant de s’asseoir, puis de rester sur les toilettes nécessite parfois quelques astuces essentielles :

  • Préférer toujours les toilettes plutôt que le pot : en effet le pot est à éviter car son utilisation peut être un obstacle à la généralisation d’utiliser n’importe quel toilette.
  • Pour les plus petits utilisez un réducteur de toilette (décoré si possible) avec un marche pied lui permettant de préférence d’avoir les genoux au dessus du bassin.
  • Veillez à avoir une température dans vos toilettes permettant à votre enfant de ne pas avoir froid en se dénudant.
  • La température de votre cuvette est à vérifier : une cuvette trop froide risque de stopper net vos tentatives. Une cuvette à température ambiante sera favorable à son apprentissage.

Apprentissage en deux étapes:

  1. Dans un premier temps, l’enfant doit accepter de s’asseoir sur les toilettes avec son pantalon, sa culotte et/ou sa couche. Utiliser ses renforçateurs favoris pour le récompenser autant de fois qu’il aura poser ses fesses sur les toilettes.
  2. Dans un deuxième temps et une fois que la première étape est acquise, apprenez à votre enfant à s’asseoir sans pantalon , culotte ou couche (facilitez lui la tâche et veillez à éviter les ceintures, bouton… trop difficiles à enlever) . Si cette étape s’avère compliquée décomposez  l’étape. Commencez à enlever uniquement le pantalon, une fois acquis, enlever la culotte ou la couche. Guidez votre enfant en l’aidant fortement au début( pour descendre son pantalon, monter sur les toilettes, s’essuyer etc… ) puis progressivement lorsque votre enfant prend de l’autonomie et arrive à se débrouiller seul, diminuer votre aide de façon à la supprimer complètement.

Attention 2 cas à prendre en compte

  • Avoir une couche depuis des années peut être un obstacle à l’apprentissage, votre enfant peut ne pas accepter de changer ses habitudes.
  • Certains enfant développent des rituels autours de la défécation, alors que la propreté au niveau de la miction est acquise, ils peuvent ne vouloir faire « caca » que dans leur couche, loin des regards.

Dans ces deux cas, limiter l’usage de la couche qu’aux toilettes et faites jeter le contenu de la couche dans les toilettes.
puis dans un 2em temps, découpez au préalable vos couches, à fin que votre enfant fasse « caca » au travers. Faites asseoir votre enfant sur les toilettes avec sa couche,
Agrandissez le trou en coupant la couche progressivement jusqu’à ce qu’elle ne soit plus nécessaire.

VI un petit mot sur la propreté nocturne

Pour commencer ce nouveau programme, il est important que votre enfant ai acquis la propreté diurne.
Astuces :

  • Réduire la consommation de liquide dans les 2 heures précédents le coucher
  • En cas d’accident, il n’existe pas de protocole spécifique à mettre en place car durant la nuit la miction est un réflexe involontaire.
  • Utiliser une alarme qui réveille l’enfant lorsqu’il laisse échapper quelques gouttes.  Grâce à une sonde-contact placée dans sa couche ou glissée dans la culotte de votre enfant (ou une alèse) , reliée à une source sonore située à côté du lit votre enfant sera réveillé par une sonnette dès les premières gouttes il se réveillera avec encore la sensation d’une vessie pleine. Ainsi il pourra assimilé dans son sommeil : véssie pleine = réveil.

Comment bien préparer son programme sur la propreté: la préparation..lire la suite…

Si vous avez aimé l'article, partagez-le !

{ 12 commentaires… les lire ci-dessous ouen ajouter un }

Melanie 26 juin 2018 à 16 h 29 min

Bonjour,

Mon fils de 4 ans n’est toujours pas propre mais ne semble pas comprendre lorsqu’il fait pipi ou caca. Il n’a pas de rituel annonçant qu’il avait envi d’uriner.
Pour le caca il est souvent constipé alors on le devine quand il se met à pousser. Mais a cause de sa constipation il peut ne pas aller à la selle pendant 2/3 jours consécutifs.
Comment lui faire comprendre qu’il doit aller sur le pot pour faire ses besoins ? Est ce que cela est encore trop tôt pour lui ?
Il a su marcher à seulement 33 mois, je me demande s’il est assez mature ? De plus il est non verbal.

Merci pour vos conseils

Mélanie

Répondre

Nancy 10 août 2017 à 3 h 28 min

Mon fils a 10ans et il fait des selles dans ses pantalons ,des fois il y va quand il veut sinon oublions a tout les moyens ont été prise quoi faire?

Répondre

Kamlah 8 janvier 2017 à 1 h 31 min

Bonjour
Moi j’ai un problème différent,ma fille après avoir appris à aller seule aux toilettes elle maîtrise toutes les étapes sans faute mais le gros soucis c’est qu’elle attend l’autorisation pour aller aux toilettes et autorisation pour chaque étape si je n’intervient pas elle ne fait rien elle pose sa tete sur le mur en étant assise tellement qu’elle est fatiguée
c’est vraiment pénible elle sait comment s’essuyer ,s’habiller, tirer la chasse éteindre la lumière, fermer la porte ,aller se laver les mains dans la salle de bain tout mais attendre l’autorisation gâche le tout et l’a fait souffrir et nous avec surtout qu’on habite un Triplex affreux
Merci de m’aider

Répondre

Agir Pour l'Autisme 11 janvier 2017 à 10 h 31 min

Bonjour Kamlah, bravo pour toutes ses réussites avec votre filles, c’est vraiment formidable. Vous avez du être très présente et disponible pour votre enfant. Désormais il vous faut estomper votre présence afin de la rendre complètement autonome et lui rendre toutes décisions. Pour cela vous pouvez utiliser des routines détaillées que vous afficherez dans les endroits appropriés (par ex pour le lavage des mains placer la routine au dessus du lavabos). Les tutos sont aussi efficaces en voici quelques uns http://www.agirpourlautisme.com/video-modeling . Estompez votre guidance qui est désormais trop intrusive. Passez d’une guidance verbale vers une guidance gestuel par ex aux toilettes, si elle attend la phrase « essuie toi » lorsqu’elle est au toilette, ne dite rien et montrez lui le papier ou montrez lui l’image de la routine correspondante pour qu’elle le fasse. Faites ainsi pour chaque image de routine. Lorsqu’elle aura bien assimilé la routine par le gestuel, vous estomperez ensuite la guidance gestuel en lui montrant la routine dans son ensemble avant qu’elle s’installe sur les toilettes et vous vous en irez. Ce travail peut est également très long, ne vous découragez pas.

Répondre

Kamlah 12 janvier 2017 à 0 h 35 min

Bonjour
Merci infiniment pour votre réponse, ça m’à fait beaucoup de bien et je ne me sens pas seule ,je vais suivre vos instructions
Encore merci

Répondre

magalie AMP 7 novembre 2016 à 16 h 32 min

Bonjour je travail actuellement avec un enfant en situation de handicap et j’aurai aimé avoir un peu d’aide car je ne sais pas trop comment m’y prendre pour lui apprendre a ce laver tout seul. avez vous des idées de jeux je pense que sera plus facile que si le voit comme une obligation au quel cas je pense qu’il ce braquerais. je vous remercie.

Répondre

amélia 25 octobre 2016 à 16 h 05 min

Bonjour,
je suis actuellement éducatrice auprès d’enfants autistes. Un programme de propreté a été mis en place l’an dernier pour un enfant de 5 ans. En effet, à l’école il ne porte pas de couches et nous ne notons aucun accidents (selle ou urine). Mais pour autant il ne fait pas sur le toilette. Uniquement quelques gouttes mais rarement. A la maison, il ne porte des couches que pour la nuit et il urine dedans. Mais rarement sur le toilette aussi au domicile. Je me demande ce qu’on peut faire de plus ou faire autrement pour l’aider à faire davantage. Il peut se retenir plus de 24h sans faire….. Une visite chez l’urologue a été faite, il ne souffre d’aucun problème physique.
Merci pour vos conseils.

Répondre

Agir Pour l'Autisme 14 décembre 2016 à 16 h 06 min

Bonjour Amélia, la situation que vous décrivez, ne semble pas problématique. Savez vous que l’âge de la maîtrise de la propreté varie beaucoup d’un enfant à l’autre. En moyenne elle se situe entre 2 et 4 ans pour le jour puis, généralement l’année suivante pour la nuit. A 5 ans, cet enfant est propre le jour mais pas la nuit, et n’a pas de problème physique, nous dirions un grand BRAVO à ce jeune homme. Pour lui apprendre à faire au toilette plutôt que dans la couche, vérifiez que votre programme de propreté soit adapté. Nous vous proposons la mise en place d’un programme de propreté en plusieurs étapes sur notre site: l’observation n’est pas a négliger http://www.agirpourlautisme.com/debuter-un-programme-sur-la-proprete et http://www.agirpourlautisme.com/la-mise-en-place-dun-programme-sur-la-proprete-partie-ii, puis consultez également notre page http://www.agirpourlautisme.com/teacch, pour mettre en place des routines et surtout soyez patient, à très bientôt

Répondre

nofi 15 septembre 2016 à 6 h 26 min

J’ai beaucoup de difficulté concernant la propreté pour mon enfant autiste

Répondre

Agir Pour l'Autisme 5 octobre 2016 à 19 h 40 min

Bonjour nocif, nous espérons que nos articles pourront vous aider.

Répondre

murot 29 août 2014 à 11 h 52 min

Génial, ces recommandations!
J’ai étè formé ainsi par une éducatrice spécialisée, mais à la suite d’un déménagement, tout est à remettre en place, et ma fille a 13 ans…

Répondre

Agir Pour l'Autisme 4 septembre 2014 à 22 h 39 min

Courage et patience, vous avez fait une grosse partie du travail en amont, mettez en place un bon pairing avec les toilettes et reprenez les étapes une à une. Tenez nous au courant

Répondre

Postez un commentaire !

Chercher parmis tous les articles :