Syndrome d’Asperger

30 novembre 2013 dans Actu santé - 0 commentaire

Le syndrome d’asperger est un troubles neurologiques et complexes du spectre autistique qui affectent les fonctions du cerveau. Ce désordre du développement est d’origine neuro-biochimique associé à un problème génétique. Il se manifeste par des difficultés de la communication et des rapports sociaux. Les personnes qui en sont atteintes ont souvent un comportement répétitif, des intérêts et des activités spécifiques.

Hans Asperger, pédiatre (1906_1980)

Ce fut l’ autrichien Hans ASPERGER, pédo-psychiatre, qui lui donna son nom en 1944 et fut le premier à donner les toutes premières descriptions de ce syndrome. Ces travaux, réactualisés, ont abouti à une reconnaissance récente du Syndrome d’Asperger au travers des critères de diagnostic internationaux (DSM IV et CIM 10) L’autisme au sens le plus large (Troubles Envahissants du Développement), touche 350 000 à 600 000 personnes. On estime que 5 000 à 8 000 nouveaux-nés par an développeront ce handicap. A l’heure actuelle, il est très difficile de donner des chiffres pour le Syndrome d’Asperger car la plupart des personnes qui en sont atteintes ne sont pas diagnostiquées.

Causes

Les causes sont celles de l’autisme: Des causes épidémiologiques, comme la forte concordance chez les jumeaux monozygotes, indiquent une forte influence de l’herédité dans l’apparition du syndrome autistique. Mais également des causes génétiques complexes, faisant probablement intervenir plusieurs gènes en interaction avec l’environnement. Selon Thomas Bourgeron de l’Institut Pasteur, deux familles de gènes « candidats » s’avèrent être impliquées dans l’autisme : sur le chromosome 6(6q21)  et sur différents K17,K3,KXq13. La participation du KX et de HNLA pourrait être à l’origine de l’excès de garçons dans les Troubles Envahissants du Développement. ». Le corps, le cerveau, les cinq sens de la personne Asperger reçoivent des informations, mais il y a un défaut de transmission entre la réception et le traitement de ces informations. Les messages que les sens transmettent au cerveau sont mal reçus. Il en résulte un décodage confus de la vie et de l’environnement, avec une intensité variable et différents d’un individu à l’autre .
En savoir plus…

Symptômes

Syndrome d’Asperger: Quels symptômes ?

Ce désordre influence fortement la manière dont la personne atteinte communique et entretient des relations avec les autres. Les personnes asperger doivent recevoir un apprentissage pour leur permettent d’acquérir des repères car elles sont incapables d’effectuer les actions correspondant aux informations ou stimuli qu’elles reçoivent. Ce disfonctionnement  provoque, chez elles, des difficultés de communication, de langage, de décodage, d’écholalie, de socialisation, d’imagination et enfin de compréhension de l’abstraction. Ces personnes peuvent aussi avoir des atteintes neuro-sensorielles.

Communication:

  • Un langage correct, mais les difficulté à traiter les informations reçues, ne leurs permettent pas de comprendre la signification profonde de ce qu’on leur dit, c’est le cas par exemple dans le domaine de l’abstrait et des sentiments.
  • Un vocabulaire important, qui donne l’impression à leurs interlocuteur d’une bonne compréhension mais en réalité, elles redisent et répètent ce qu’elles ont lu ou entendu.
  • Une incompréhension des expressions abstraites. c’est pourquoi Il faut faire attention en employant des phrases imagées, telles que «donner sa langue au chat». Toute notion abstraite est difficile, sinon impossible à comprendre pour les personnes atteints du syndrome d’asperger.  De même lire et comprendre les romans pleins de notions abstraites et de relations émotionnelles leur est compliqué. enfin, prendre une décision est un processus difficile lorsqu’il met en cause des concepts abstraits, ce qui peut expliquer pourquoi elles ont du mal à dire simplement oui ou non.
  • Des difficultés à soutenir une conversation avec une personne, à plus forte raison avec plusieurs.
  • Une utilisation fréquente d’une voix monocorde, comme si elles récitaient un texte par cœur, sans ponctuation.
  • Une communication non verbale très limitée, peu ou pas d’expressions gestuelles ou faciales.
  • Une imitation des expressions des autres, souvent inadéquate, ou utilisée dans des contextes inappropriés.
  • Une incompréhension des subtilités du langage telles que l’humour et l’ironie qui peuvent les mettent mal à l’aise.Une utilisation d’un langage grandiloquent voire pédant et répétitif.

Socialisation

  • Une incompréhension des conventions sociales. Les personnes atteintes du syndrome d’asperger agissent à contresens, et leurs attitudes bizarres, obsessions et fixations sont souvent mal interprétées.

    Une altération des interactions sociales qui provoque l’isolement

  • Une déconnection aux sentiments des autres car elles ont des difficultés à imaginer ce que les autres pensent ou ressentent, et ne peuvent pas se mettre à leur place. C’est ce qu’on appelle la « cécité mentale ».
  • Une altération des interactions sociales, á cause de leurs difficultés de décodage. Cette difficulté à comprendre les règles sociales, les isole et les empèche de se faire des amis malgré leur désir de nouer des contacts et de rencontrer des gens.
  • Une incapacité à entrer dans les critères de « normalité » ce qui les isolent socialement et peuvent les rendre intolérantes, ou hostiles.
  • Tout changement ou modification de leurs habitudes ou de leur environnement les perturbe. Elles préfère une vie routinière et structurée.

Atteintes Neuro-Sensorielles

  • Difficultés de concentration.
  • Grande sensibles au bruit, au toucher, au mouvement et à la lumière
  • Altération de la coordination motrice qui cause des difficultés pour écrire, lancer une balle.

Diagnostique et Prise en charge

  • Un diagnostic précoce : … pour que les parents comprennent le comportement inhabituel de leur enfant et agissent de façon plus adéquate avec lui, par exemple: diminuer son anxiété en évitant de le mettre en situation de surcharge de bruit, d’information, de contacts sociaux car il est très fragile, vulnérable et peut avoir des réactions de confusion, d’anxiété, de peur, de panique. Ne pas lui demander plus que ce qu’il ne peut faire afin d’éviter de le mettre en situation d’échec.
  • Scolariser les enfants atteints du Syndrome d’Asperger

    Scolariser les enfants Asperger dans un milieu scolaire et non pas dans un hôpital de jour ou un IME. Favoriser le plus possible son éducation et sa scolarisation avec des enfants neurotypiques car c’est seulement dans une école normale qu’ils pourront apprendre les codes sociaux.

  • Privilégier l’enseignement des compétences sociales d’un enfant autiste et ne pas se focaliser uniquement sur sa réussite scolaire pour le faire progresser dans sa globalité. Développer la lecture et le calcul est important, mais développer ses habilités sociales, maitriser son comportement, les codes sociaux, les règles basiques de vie en communauté etc… lui permettra d’être accepté et favorisera son intégration sociale.
  • Mettre en place une prise en charge par des spécialistes

    Mettre en place un suivi adapté avec un orthophoniste qui maitrise l’autisme, un psychomotricien et une psychologue ABA dans certains cas. Attention, la psychothérapie n’est pas du tout adaptée chez l’autisme et peut être même particulièrement dangereuse si elle est pratiquée par une personne qui ne connait pas l’autisme

Diagnostique et prise en charge en savoir plus…

Si vous avez aimé l'article, partagez-le !

{ 0 commentaires… En ajouter un maintenant }

Postez un commentaire !

Chercher parmis tous les articles :