« Trois ans que l’on se bat pour que notre enfant puisse rester à l’école »

17 décembre 2013 dans Témoignages - 0 commentaire

Kylian

« Depuis Mars 2010, l’annonce est tombé, comme un coup de tonnerre dans notre vie : Kylian, notre petit garçon est autiste.

Comment apprendre à vivre avec ce handicap ? des questions se bousculent dans nos têtes, laissant place au doute et à la peur d’un avenir incertain, allant même à penser à déscolariser notre enfant devant une telle charge financière et un système scolaire inadapté.

Seul c’est le parcours du combattant. Trois ans que l’on se démène à conduire notre fils à ses nombreuses prises en charge hebdomadaires, trois ans que l’on se bat pour qu’il puisse rester à l’école, trois ans que Kylian n’a pas d’activité extra scolaire, trois ans de galère….

Et pourtant, si cela nous demande énormément d’énergie, et de sacrifice financier, nous le faisons par amour pour notre enfant.
Voilà quelques mois que nous retrouvons le sourire, car nous avons compris que cela peut changer. Grâce à l’association Agir pour l’Autisme, nous avons été encouragé à reconduire la prise en charge de Kylian pour la rentrée 2014. Grâce à leur soutien, j’ai confiance qu’il retournera à l’école. Depuis une semaine Kylian a également commencé une activité extra scolaire, il monte à poney dans un centre équestre prêt de chez nous. C’est encore tout nouveau mais déjà nous avons vu son visage s’illuminer.

Des mots qui d’habitude avaient du mal à sortir sont sortis tout naturellement. Il reste attentif et comprend déjà quelques consignes. Pour des parents ordinaires cela peut paraître peu, mais pour nous, c’est un grand pas. Cette idée du cheval nous l’avions déjà depuis longtemps mais c’est AGIR pour l’Autisme qui l’a réalisé. Si tout se passe bien Kylian pourra peut être intégrer un groupe de travail équestre en septembre et cela nous rend heureux.

Nous tenions à témoigner, car cela fait aussi du bien de parler. Si longtemps nous avons souhaiter ne pas avoir les regards braqués sur notre enfants aujourd’hui nous comprenons que notre témoignage est utile à faire changer les mentalités, les institutions et la France sur ce handicap. Merci. A.. et Y.., parents de Kylian

Si vous avez aimé l'article, partagez-le !

{ 0 commentaires… En ajouter un maintenant }

Postez un commentaire !

Chercher parmis tous les articles :